Ma cure de raisin – septembre 2017

Après les excès de l’été, la monodiète de raisin permet de nettoyer des toxines et déchets accumulés dans notre organisme. Elle se révèle très bénéfique en cette période de transition en septembre (pendant les vendanges), pour démarrer l’hiver sur de bonnes bases. On peut consommer le raisin par ces différentes variétés (blanc / noir / violet), en jus et aussi en raisins secs.

 

Indications :

  • Privilégier le raisin bio
  • Ne pas se limiter sur la quantité consommer chaque jour : pour 1,5 à 2kg (jour)
  • Manger à sa faim (recommandation toutes les 2 à 3 heures)
  • S’hydrater

  • De 1 à 3 jours de cure (jusqu’à une semaine si vous avez déjà fait une), pour voir les bénéfices

  • contre-indication de cette cure, pour certaines personnes souffrant de grosses fatigues ou de diabètes.
  • demander l’avis d’un médecin ou d’un naturopathe certifié, si cette cure est faite pour votre profil
  • Après la mono-diète enchainer sur un jeune à l’eau de 12h (la nuit souvent) puis reprendre une alimentation équilibré petit à petit sur les jours qui suivent la cure

 

Bienfaits :

  • Apport en vitamine A ,C, B, en magnésium et en potassium,

  • Détoxification de organisme : draine le foie, les reins et les intestins en profondeur mais en douceur,

  • Maintenir une bonne santé,

  • Anti oxydant,

  • Revitalisant et énergétique,

  • Aide minceur,

  • Anti dépressif,

  • Aide la peau a se régénérer

 

Possibilité d’effets indésirables :

  • Des migraines peuvent apparaitre durant la première journée car le corps se détoxifie.

 

21741705_368680176898248_507448935_n

 

MON EXPÉRIENCE  :

 

JOUR O ( veille) : le 13 septembre 2017; J’ai fait un jeûne de 24h pour commencer ma mono-diète dans de bonnes conditions. Le soir vers 19h30, je me suis fait une grande assiette (pour finir les restes du frigo et éviter le gaspillage) de melon, salade, carottes râpées, avec du curcuma, basilic et origon. Un délice !

JOUR 1 : le 14 septembre 2017; Pas du tout d’appétit au réveil comme je suis habitué au jeûne intermittent. J’ai donc commencé la cure à 14h30 avec du raisin blanc ! Si tu me connais personnellement, tu dois savoir alors que le raisin et moi sommes très très amis donc c’est un peu Noël cette cure finalement 😀 Il est 17h, je rentre des cours privés que je donne, je suis en pleine forme et me sert une grande portion de raisin blanc avec 1/2 verre de jus de raisin rouge. 20h, repos après une longue journée en méditant avant de manger une grappe de raisin noir. La journée c’est bien passé !

JOUR 2 : le 15 septembre 2017 ; Comme la veille, j’ai commencé à manger vers 14h, étant habituer une jeune intermittent depuis 1 an, je pense que je vais continuer comme ça durant la cure. J’ai vraiment bien dormit durant la nuit et je me sens en forme. En fin d’après-midi, j’ai commencé à ressentir des maux de tête et un peu de fièvres, ce qui signifie que mon corps commence à bien détoxiner. Je me suis donc reposer une bonne heure pour aller mieux. En me réveillant, j’ai prit une grande grappe de raisin noir avec un verre de jus de raisin blanc, sous mon plaid préféré devant une série. Les joies de l’automne, n’est ce pas ?

JOUR 3 : le 16 septembre 2017 ; une dernière journée qui s’est très bien. Me restant que très peu de stock de raisins, j’ai fait une journée spécial jus ! Puis j’ai reprit une alimentation normal à 20h avec deux pommes de terres vapeur avec du thym, des carottes râpées et du raisin noir dans la soirée. Je suis vraiment satisfaite de ma cure car je suis beaucoup moins fatigué et j’ai remarqué une meilleure digestion (à voir ensuite sur les jours à venir bien-sûr). Je pense donc la renouveler un jour par semaine durant la saison du raisin !

 

LES LIVRES SUR CE SUJET QUE JE CONSEILLE :

 

Capture d_écran 2017-09-13 à 03.18.52    « La Cure de raisin » de J. Brandt

Capture d_écran 2017-09-13 à 03.19.00  « Mono-diètes et jeûnes, 15 cures » de L.Laurendon

Publicités

Film Documentaire – Etre et devenir

Un beau dimanche de printemps, j’ai décidé de me rendre à Paris pour visionner ce film dont j’entendais énormément de bien depuis un certain temps. A 19 ans et ayant moi-même eu une expérience avec le unschooling (dont je te parlerai certainement un jour avec un peu plus de recul), j’ai voulu me faire mon propre avis et aussi en apprendre davantage sur cette école de la vie dont j’ai envie de transmettre à mes futurs enfants dans quelques années.

Capture d_écran 2017-04-27 à 21.09.09

Mon ressenti sur ce film est que je l’ai trouvé excellent et même émouvant. Il fait réfléchir sur le modèle scolaire actuel et sur le rythme hallucinant imposer aux enfants mais sans pour autant planter un couteau dans le dos à l’éducation national. On y retrouve de très beaux témoignages des parents comme des enfants sur leur vision de l’auto apprentissage propre à chacun, de leur conviction pour aller à contre courant, de leur joie d’apprendre mais aussi de leur interrogation.

Puis à la fin, j’ai pu assister à un débat avec une vingtaine de personnes venu aussi voir le film, très constructif. Donc si tu es de passage sur Paris, n’hésite pas à aller le voir !(dates et horaires ciné/débat sur : http://etreetdevenir.com/ )

Capture d_écran 2017-05-16 à 16.52.59Capture d_écran 2017-05-16 à 16.53.05

Résumé :

« Lorsque son premier enfant naît, la réalisatrice Clara Bellar se demande si elle devra choisir un pays quand il sera en âge d’aller à l’école. Est-ce qu’il leur faudra choisir parmi leurs pays d’origines ? Une amie proche lui parle alors du « unschooling » (la descolarisation). L’enfant ne va pas à l’école et apprend à son rythme à la maison. Pour en savoir plus, elle décide de partir à la rencontre de jeunes adultes dont les familles ont choisi ce type de modèle éducatif. Ses questionnements l’entraînent aux Etats-Unis, en Allemagne (où il est illégal de ne pas aller l’école), la France et l’Angleterre…. »

 > BANDE ANNONCE <

> INTERVIEW AYLA PAR MADMOIZELLE <

 

Ma salle de bain zéro déchet – 10 mois

Mon passage au zéro déchet signifie beaucoup pour moi car il a changé dans ma vie ma manière de consommer et voilà déjà 10 mois ! Quand je compare avec mon article sur mon bilan 6 mois, j’ai remplit tous mes objectifs fixés et j’ai encore fait du tri (en donnant à des proches) donc je suis vraiment fière d’en être arriver là 🙂

image

 

DOUCHE 

  • Shampoing solide  (Pachamamai) ; environ 4 à 5 mois d’utilisation
  • Savon solide  (Clémence et Vivien) ; environ 4 mois d’utilisation
  • Rasoir de sécurité  (amazon) ; remplace les rasoirs jetables en plastique

ETAGÈRES :

  • Brosse à dents en bambou  (My Boo Compagny) –> Elle remplace les brosses en plastique et elles sont compostables
  • Oriculi en bois  (Lamazuna) –> Il remplace les cotons tiges
  • Cotons réutilisable  (Doux comme du coton)
  • Peigne en bois –>  Car il dure dans le temps contrairement au plastique
  • Une CUP –> Elle remplace les protections hygiéniques jetables.

————-

  • Huile de jojoba –> Hydratation, démaquillage, post épilation
  • Huile de coco –> Dentifrice et hydration
  • Bicarbonate de soude –> Dentifrice, exfoliant visage, shampoing (no poo), déodorant et produits ménagers
  • Baume à lèvres maison –> Hydratation des lèvres (ma recette >ici< )

————-

  • un mascara bio « Avril »
  • une bb crème « Erborian »
  • un crayon sourcils bio « Avril »

POCHETTE HUILES ESSENTIELLES :

  • Palmarosa –> Déodorant
  • Citron –> Mal de tête et stress
  • Menthes Poivrée –> Acnés, rhumes, mal de gorge
  • Tee tree –> Acnés
  • Lavande Fine –> Stress et senteur produits ménager
  • Niaouli –> Règles douloureuse

img_6500

Et voilà ma salle de bain qui tient dans une trousse de toilette  !

img_6501

En 4 mois, je me suis séparé de ma poudre de rhassoul car elle se trouvait dans du plastique (marque aroma zone), de quelques huiles essentielles dont je ne me servais jamais, de mon hydrolat à la rose car l’odeur devenait insupportable et ça à ravie ma maman de le récupérer et pour finir deux palettes de maquillages que j’ai donnée à une association.

La méthode Furoshiki pour emballer nos cadeaux de Noël !

À Noël, on est habitué à voir des montagnes de cadeaux sous notre sapin avec leurs beaux emballages de toutes les couleurs, étincelant avec les guirlandes. Tu vois cette image, c’est beau n’est ce pas ? Sauf que dix minutes plus tard, on se retrouve avec ces mêmes emballages tout fripés (alors qu’on avait mit des heures à emballer d’ailleurs) et le problème c’est qu’ils finissent dans notre poubelle. Donc cette année pour que Noël ne rime pas avec déchets, voici cette méthode très simple qui s’appelle « Furoshiki » pour emballer tes cadeaux de manière responsable (et réutilisable en plus !).

img_6497

Cette technique vient du japon et elle est utilisée pour transporter toutes sortes de choses comme des tuptups, des vêtements ou encore des cadeaux ! Mais on connait tous notre grand-mère qui nous donnait les restes du repas du dimanche envelopper dans un torchon, comme quoi 😀

Une méthode de pliage simple où tu pourras trouver de nombreux tutos sur internet, voilà le site (et la photo) où j’ai apprit à en faire :

FUROSKIKIECOCONCEPT

furoshiki_diagram

SÉLECTION PINTEREST

A très bientôt et joyeux Noël !

Eloïse

DRESSING MINIMALISTE – CAPSULE AUTOMNE / HIVERS

Je pense qu’on connais tous (et plus toutes d’ailleurs), cette situation : « Mais je vais porter quoi ce matin, j’ai rien à me mettre.. ». Alors que notre dressing déborde de partout ! Avoue tu te reconnais héhé :p Pour la petite histoire avant de devenir écolo ou encore minimaliste j’étais une grosse consommatrice et surtout de vêtements H&M, la marque la moins éthique au monde quoi. Puis au fil du temps quand mon mode de vie, petit à petit, changé j’ai découvert les livres « La magie du rangement » de Marie Kondo ou encore le célèbre « Zéro déchet » de Béa Johnson, et le minimaliste vestimentaire s’est installé naturellement car c’était en accord avec mes nouvelles convictions.

J’ai beaucoup donné les vêtements que je n’avais plus aucun plaisir à porter, à des associations comme EMMAUS mais aussi à des amies et finalement c’est comme ça que j’ai réussit à réunir les vêtements dont j’avais besoin pour être heureuse dans la simplicité. Pour te dire avec l’argent que j’ai économisé, j’ai pu partir 4 jours à Barcelone cet été donc je reviendrai pour rien au monde à mon ancien mode de vie !

img_6490

CAPSULE AUTOMNE/HIVERS DE 32 VÊTEMENTS 

3 pulls, 2 jeans (bleu et noir), 2 pantalons,

2 robes, 2 gilets, 1 blaser, 3 chemises, 5 tee shirt

, 2 débardeur « sous-peau », 2 manteaux, 1 écharpe, 2 pyjamas,

1 pair de chaussures basse, 1 paire de basket, 2 pairs de talons et 1 sac à main.

 

img_6491img_6492img_6493

—- UN CHALLENGE POUR SE MOTIVER —-

Le Défi Dressing 2017 lancé par lebocaldecaro et lacocotteenpapier !

Que tu sois débutant ou expert en minimaliste, aucune importance. Le principal de ce défi est de réduire sa consommation et se montrer à soi-même que nous n’avons pas besoin d’un dressing d’une pièce pour être heureux ! Et en plus tu ne seras pas seul car une communauté sur Instagram t’attend sur le hashtag #defidressing2017 . Convaincu ? Alors voici les règles:

  • Ne plus acheter de vêtements neufs
  • Il est possible d’acheter de seconde main (fripe, brocante, occasion sur le net)
  • privilégier la qualité à la quantité
  • demander à ses proches de nous offrir des vêtements responsables et éthique durant les fêtes de Noël par exemple
  • on a le droit d’acheter des collants et sous-vêtements neuf

Evidemment je serai de la partie donc rendez-vous en janvier et en attendant n’hésite pas à trier, vendre, chiner et acheter tes basiques pour créer ta capsule !

 

Et voilà pour cet article, j’espère qu’il t’aura plus  et bonne journée à toi !

Eloïse

Kit de courses Zéro Déchet

LES COURSES , une étape de plus vers le zéro déchet et donc vers une vie plus simple ! Selon moi l’étape la plus facile puisque qu’elle demande des biens matériels infimes si on compare aux centaines d’emballages éviter.

Mais tu vas me dire pourquoi éviter les emballages plastiques lors des courses ? Cela te parait impossible n’est ce pas ?

D’après une étude faite par INSEE sur les emballages en 2012 :

  • 16,2 % en verre
  • 13,1% de métal
  • 9% de bois
  • 28 % de papier et carton
  • 33,4 % de plastique

Comme tu peux voir, le plastique a un pourcentage complètement hallucinant et c’est donc pour cela qu’une nouvelle loi a été établie en juillet 2016 contre la mise à disposition des sacs plastiques en caisses des points de ventes. Je trouve que cette réforme est très bien et devrait faire réfléchir un peu plus les personnes sur leur impact environnemental et ne plus prendre les choses comme acquis, ce qui est malheureusement le cas de nombreux individus.

img_58621

LE KIT 

  • Le sac en tissu
  • Le sac à vrac en tissu
  • Un contenant en verre (bocal et récipient)
  • Un filet
  • L’appli smarphone, liste de course

De simples « investissements » (je parle ici d’investissement car ils faut se les procurer) qui sont rentabiliser très rapidement puisque tu les auras à vie! Alors voici quelques sites où te les procurer :

Et avec un peu de volonté, tu peux même te confectionner tes propres sacs avec des vieux tissus que tu n’utilises plus, je t’assures que tu seras encore plus fière et en plus c’est gratuit !!

NO IMPACT MAN de Colin Beavan

Colin Beavan est un auteur de plusieurs ouvrages mais celui qui m’a le plus intéressé est le livre dont je vais te parler aujourd’hui. Il vit à New York avec sa femme Michelle qui est aussi journaliste et de leur petite fille Isabella. Pendant un an de leur vie, il embarque avec lui toute sa famille dans le paris fou de ne plus créer d’impact sur notre environnement. Et pour mieux t’expliquer voici le premier extrait du livre :

« Chapitre n°1 : Comment un type comme moi se retrouve embringué dans pareille aventure.

Pendant un an, ma femme, ma fille et moi, qui habitons en plein coeur de New York, avons essayé de vivre sans causer d’impact sur l’environnement. Autrement dit, nous avons fait de notre mieux pour éviter de produire de déchets (finis les plats à emporter), réduire nos émissions de dioxyde de carbone (finis la voiture et les avions), ne plus rejeter de substances toxiques dans l’eau (finis les détergents), arrêter d’acheter des denrées en provenance de contrées lointaines (finis les fruits de Nouvelle-Zélande). Evidemment, finis aussi : l’ascenseur, le métro, les aliments conditionnés, le plastique, la climatisation, la télé, les articles neufs.. (ETC..)  » NO IMPACT MAN ,PAGE 15-COLIN BEAVAN

noimpactman_main

Mes impressions sur ce livre sont qu’il donne la détermination que c’est possible de vivre sans tout ce superflus, même mieux. Colin B. donne des informations sur sa vie pendant un an : ses réussites, ses défaites, ses proches et leur compréhension sur le projet mais aussi les chiffres qui expliquent pourquoi il a été amené à faire ceci.

Un livre très complet que je recommande fortement !

img_6158

Vers le milieu de livre, l’auteur cite Ganghi : « Sois le changement que tu désires voir en ce monde ». Comme il le dit si bien, nous avons entendu cette citation toute notre vie en ne faissant rien car selon les personnes, ce n’est pas une personne sur 100 qui changera les choses. Et pourtant.. L’homme qui a dit cette citation en a changé bien des choses à lui seul. Ne prenons pas les choses comme acquis car en faisant quelques recherches, on peut changer sa vie de manière tellement plus positif !

Sur ses paroles, je te dis à bientôt et je t’envoie pleins de bisous !

Eloïse